Mardi 30 octobre 2007 de 11h30 à 13h30 en amphithéâtre 310  Passage de l’imitation des styles à une norme (analyse) 

Architecture militaire. Les premiers modèles d’architecture civile par l’architecte Pierre Le Muet (1591-1669). Il écrit Manière de bien bâstir pour toutes sortes de personnes. Premier traité d’architecture qui propose. La typologie se nourrit du programme et de l’usage. Une caserne pour militaire. (Blondel, grande famille d’architectes du XVIIIe siècle). La troupe loge chez l’habitant. Les casernes vont être construites par les bourgeois pour se débarrasser des soldats qui logent chez eux. Les soldats couchent à trois sur des lits à deux places. 

Vauban va être l’inventeur de la caserne type. C’est l’année Vauban. 40 m² pour une chambre de 12. En 1719, c’est la séparation entre l’écurie et la caserne. Au début du XIXe siècle, c’est le génie qui est chargé de l’organisation des soldats. Le lit en fer est normalisé. Caserne dont les chambres ont vingt hommes. Les chambres traversantes avec ventilation naturelle. Le général Tripier fait des chambres à 42 lits. Les lits métalliques remplacent les lits en bois. 1789 : création des réfectoires. 1907 : apparition de l’éclairage électrique. 1983 : normalisation du logement (entrée des femmes dans l’armée). Les sanitaires étaient à l’extérieur. L’eau froide dans chaque appartement est un motif de Haussmann. Avant on s’approvisionnait en eau dans les fontaines publiques ou aux porteurs d’eau. Cours en U. Évolution dans la précision des programmes militaires. 

L’hôpital 

Les hôpitaux étaient tenus par des religieux. L’hôpital Saint Louis se spécialise dans la peau. Fin XVIIIe siècle, l’Hôtel Dieu est tenu par l’évêché. 

Le XVIIIe siècle fait l’objet d’une réflexion sur l’hôpital. Orienter l’hôpital sur la fonction médicale et non sur la maison de retraite. L’hôpital perd sa fonction charitable. Après 1772, plusieurs architectes vont contribuer à déterminer ce que doit être l’hôpital moderne. 

L’Hôtel Dieu, avant qu’il ne brûle était de part et d’autre de la Seine. 

Soufflot fait un hôpital avec un éclairage zénithal. 

Soufflot fait un projet pour un hôpital militaire. 

Les miasmes putrides qu’il faut chasser. 

Une architecture ronde pour répondre à la fonction de surveillance. Les malades peuvent voir au bout de leur chambre la chapelle. Clocher tronc conique pour ventiler. Une architecture panoptique. Valorisation de la santé, fonction de surveillance. 

Hôpital de Rovenhead (Plymouth) : les malades sont regroupés par maladies dans des pavillons. Le médecin Tenon dessine une chambre de malades. Leroy (Grand pavillon). Les chambres des malades sont entourées d’un péristyle. Une succession de coupoles. 

Développement plus en hauteur des hôpitaux. 

Jean-Nicolas-Louis Durand (1760-1834). L’école Polytechnique. 

Recueil et parallèle des édifices de tout genre, anciens et modernes, remarquables par leur beauté, par leur grandeur ou par leur singularité, et dessinés à la même échelle (1799-1801). Tous les modèles sont référencés. Il va critiquer certains bâtiments par leur coût (par exemple : le Panthéon de Soufflot). L’école nationale supérieure des beaux-arts a été construite en 1796.