L5.54 CM/TD (9 séances)

Ville & architecture de l’ère industrielle

 M. Rivoirard

Période de la Révolution Industrielle

Londres au XVIIIe siècle passe de 1 million à 2 millions 500 milles habitants : augmentation de la population dans les villes.

Apparition de nouveaux quartiers.

Accroissement de la population dans les grandes métropoles.

Comment retrouver des modalités d’intervention sur la ville ?

Organisation des places : la place des Vosges, la place Vendôme dessinée par Mansart. Avec Mansart, on achète des façades et la taille des terrains qu’il y a derrière n’importent pas.

Gabriel

Paris sous Louis XIV n’a plus besoin d’être fortifié. Le boulevard, à l’emplacement des fortifications, est un lieu de promenade.

Agrandissement du territoire de la ville.

Les squares anglais, invention du XIXe siècle. Square (carré) ou circus (rond) : jardins en copropriété. Les anglais vont inventer le Crescent : demi-lune où toutes les façades s’ouvrent sur une pelouse.

Le refus de la ville industrielle 

La ville industrielle n’est pas une ville humaine. Associations à but religieux, aux États-Unis. Les Shakers par exemple, refusent le monde industriel. Les Mormons dans l’est des États-Unis, à Salt Lake City. Mise en place de nouvelles théories urbaines. Fourier (1772-1837) donne naissance au Phalanstère qui deviendra le Familistère de Guise (Aisne). Godin (1817-1889).

Les efforts d’industrialisation de Napoléon Ier. Il analyse ce que doit être une ville moderne. Il faut quantifier les choses. Préoccupation de contrôler le budget. Éléments pratiques. Approvisionnement en eau. 60 fontaines. L’eau est rendue gratuite jour et nuit. Création de 15 fontaines supplémentaires. Réaménager la ville. Sur le passage de la Seine, quatre kilomètres de quais sont construits. Construction de 4 nouveaux ponts. Création de 5 abattoirs. Création de la bourse. Création des trottoirs.  Création des trottoirs en 1791. 1812 : éclairage publique. La numérotation des voies. Principe d’organisation de la cité. Un travail sur le plan de la ville : une nouvelle approche d’une ancienne idée. Au XVIe siècle : la ville moderne est Rome. Les Papes vont réutiliser les monuments anciens. Création d’un certain nombre d’ouvrages anciens. Le Pape transforme le Panthéon en Église. Une notion de dégagement des édifices. QUATREMÈRE DE QUINCY. C’est lui qui dégage le devant des cathédrales. Le ministre et les préfets de Paris. Élaboré pendant la révolution : le plan des Artistes : mettre sur un plan l’ensemble des places de Paris et les liaisons, par exemple, la rue de Rivoli. Modèle d’immeuble PERCIER et FONTAINE. Des boutiques au rez-de-chaussée. Quand on a construit la bourse de Paris, on a construit la rue des Colonnes. C’est une rue extrêmement courte avec le style égyptien. (Campagne d’Égypte de Napoléon 1er). Problème d’éclairage. Balcon filant au premier étage. Transformation autour des Églises. La rue Soufflot ouverte jusqu’à la rue Saint Jacques puis jusqu’au Luxembourg. Création de l’arc de Triomphe du Carrousel pour faire la rue impériale. Mais Napoléon fait tout raser. Plus d’habitation entre le Louvres et les Tuileries.

Architecte Poyer

VIGNON

La Madeleine (1806-1842)

On va chercher les arcs de Triomphe à Rome pour en mettre un au sommet de la butte de l’étoile.

Chalgrin

Arc de Triomphe 1806-1832. Bruxelles 1810 création d’une ligne de boulevards. Toutes les villes italiennes vont subir des transformations urbaines. On ne touche pas à la population ouvrière.

Classes ouvrière entassées dans les villes. Apparition d’épidémie.

F. ENGELS

Dr VILLERME état physique des ouvriers : « ils s’entassent »

Le nettoiement des voies

Création de dispensaires

Le pavage des rues. L’hygiène de la population passe par la mise au vert. Obligation d’enterrer les morts dans des cimetières référencés. Surveillance des rues et des routes. Mise en place d’une police urbaine. 1844. Interdiction de louer des locos en sous-sol. La naissance de l’habitat social. L’État ne s’intéresse pas à cette question. C’est des privés, des philanthropes qui s’intéressent à la question.

Gravure de la place royale : place des jeux et des tournois. La place est entourée de bâtiments, tous sur le même modèle. Place carrée dessinée par Claude Chatillon.

Un plan qui date de 1735, aménagement du boulevard.